Voyager en Égypte est-ce safe ?

Premier stop de notre tour du monde, l’Egypte fût une merveilleuse découverte ! Voir la dernière des sept merveilles du monde encore debout et rencontrer la sœur jumelle de notre obélisque, place de la Concorde à Paris ; bref, le pays des pyramides nous a conquit !
Nous en rêvions depuis longtemps et avions même dû reporter ce voyage en 2010 avec le printemps arabe. Et enfin nous avons pu contempler, sentir et être déboussolé par le pays des pharaons ! 

Avant le départ

L’Egypte est-ce safe ?

Le choix de partir en Egypte n’a pas toujours coulé de source pour nous. Nous l’avons envisagé, puis rayé de la liste, puis remis, pour finir par décider de commencer notre tour du monde par ce pays !
Ce qui nous a convaincu ? Les blogs et posts sur les réseaux sociaux de nombreuses personnes qui s’y sont rendus. Et bien entendu, le fait que nous en rêvions depuis des lustres ! Et puis commencer par un pays dont on rêve pour débuter son tour du monde c’est plutôt pas mal !

Le Caire, nous a rappelé Istanbul, une ville en ébullition, agitée et dépaysante à souhait !
Nous ne nous sommes jamais sentis en danger et avons même oublié tous nos préjugés sur la sécurité, mais nous avons pris des précautions, comme dans n’importe quel endroit que l’on visite. Nous ne sortions pas seuls à 3h du matin dans la rue, on ne laissait pas traîner nos affaires n’importe où, nous avons respecté les coutumes du pays concernant notre accoutrement (jambes et épaules plutôt couvertes)
Nous recommandons à 100% ce pays !

Le Visa

Un mois environ avant notre départ pour l’Egypte, nous avons fait notre Evisa. Nous avions lu sur des blogs, que beaucoup le faisaient directement à l’aéroport, en arrivant, mais nous ne voulions pas perdre de temps à l’aéroport, nous l’avons donc fait directement en ligne sur le site officiel. Deux jours après nous recevions notre autorisation par e-mail, rien de plus simple !
Prix : 25$/pers

Itinéraire

Nous avons choisit de visiter deux villes très importante pour le tourisme, Le Caire et Louxor et sommes resté 4 nuits dans chaque ville. Si c’était à refaire nous ferions plutôt 3 nuits (2 sont suffisantes, mais une troisième permet de s’imprégner d’avantage ou de se reposer) et les deux derniers jours auraient été consacré à Abou Simbel pour le temple, ou même Dahab pour les fonds marins. Il faut tout d’abord savoir,que nous avons organisé notre séjour de A à Z est de même pour les excursions sans jamais passer par une quelconque agence. Cela c’est avéré très facile, que ce soit pour les transports, les logements ou pour les excursions. Il y a beaucoup de taxis dans les rues et nous avons eu recourt une ou deux fois à nos auberges pour organiser les déplacements et avons demandé une fois un guide afin d’en savoir plus sur les lieux mais il était tout à fait facile de nous y rendre seul.

le Logement

Le Caire et Louxor pullulent de logements abordables ! Nous avons regardé sur Booking et Airbnb et il y a énormément de bonnes affaires. Nous cherchions en priorité des hébergements confortables et pas chers pour débuter notre tour du monde. S’il ne s’agissait que de simples vacances nous aurions voulu réserver de beaux hôtels styles années 20 avec vu sur le Nil (à l’image du somptueux Winter palace à Louxor) mais non ! Nous aurions aussi pu prendre des hébergement moins chers mais nous ne voulions pas que le départ en TDM soit trop frustrant… En tout cas, sachez qu’il y a de tout !

Dahab Hostel

Nous avons apprécié cette auberge de jeunesse qu’une blogueuse recommandait (il n’est pas sur booking) Il est possible d’avoir une chambre avec salle de bain commune, nous avons préféré la chambre double avec salle de bain privée, bien qu’on ai utilisé les douches commune à cause d’un problème d’eau chaude le dernier jour, mais celles-ci étaient vraiment nickels ! Il est possible de prendre un petit déjeuner sur place pour 30 L, sur leur petit rooftop coloré au milieu d’autres voyageurs.
Ce que nous avons préféré c’est que cet hostel met tout en œuvre pour vous aidé, nous avons toujours réservé nos taxis avec eux. Il est également idéalement placé à moins de 10 minutes à pied du Nil et du Musée égyptien du Caire.
Adresse : 26 Mahmoud Bassiouny Street, Cairo
Prix : 20€/nuit – En chambre double, avec salle de bain privatisée.

Happy Land Luxor

Nous avons passé trois nuits dans cet hostel qui a vraiment était notre petit coup de cœur. Niché au cœur de Louxor au milieu de petites rues typiquement égyptiennes, vous trouverez ces chambres bien entretenues et surtout un personnel au petit soin. Les quais où on peut faire une balade en felouque (réservées par le biais de l’hôtel) ou encore le temple de Louxor au cœur même de la ville, se trouvent à 15 min à peine à pied. Son rooftop est vraiment agréable et la nourriture est parfaite, nous y avons pris pratiquement tous nos repas !
Adresse : El Kamar Street from El-madina El-monawara Street, East bank, Luxor
Prix : 11€/nuit – En chambre double, avec salle de bain privée et petit déjeuner.

Les transports

Le Caire

Depuis l’aéroport

Taxi et Uber
Nous avons réservé un taxi avec notre hôtel, mais sachez qu’une tripoté de taxi est présente à l’aéroport. Nous vous conseillons juste d’être ferme et de demander à ce que le compteur soit activé ou à établir le prix de la course dès le début. Il y a aussi Uber qui est présent dans la capitale égyptienne, alors pour éviter les arnaques c’est plutôt pas mal !
Prix : 170L pour rejoindre le centre (Place Tahrir)

Métro
Les terminaux de l’aéroport international du Caire, sont également reliés par un métro (APM) qui transporte jusqu’au centre-ville. Nous n’en savons pas plus, n’ayant pas utilisé ce moyen !

En ville

Uber
Comme expliqué précédemment, Uber est présent au Caire, nous avons cependant utilisé les taxis locaux car cela était très simple et que nous n’avons jamais eu de problème. N’ayant internet que dans nos hostels c’était un peu compliqué d’utiliser Uber pour nous. Il parait qu’il existe même un système de bateau Uber sur le Nil, mais nous n’avons pas eu l’occasion de le tester.

Métro
Le centre ville est desservi par plusieurs lignes de métro, nous l’avons prix pour rejoindre l’île de Gezira. Pour ce qui est de la vieille ville, notamment avec le quartier islamique, le métro ne s’y rend pas, le quartier étant sûrement trop étroit.

Les taxis
Ils sont partouuuuut, si vous levez la tête vous en verrez forcément ! On en a pris pas mal !
Prix : 25$ la journée complète (8h-17h)
100L pour aller de la place Tahrir aux pyramides de Gizeh
50L/80L pour aller de la place Tahrir au quartier islamique (suivant les embouteillages)

Louxor

Depuis l’aéroport et en ville

Les taxis
Dans les deux cas nous avons pris des taxis durant tout notre séjour à Louxor.
Notre expérience s’est très bien passée et nous avons même loué les services d’un taxi à la journée afin de se déplacer plus facilement (600L). Le principe est simple et nous avions déjà fait l’expérience en Chine. Un chauffeur vient vous chercher à l’endroit demandé (souvent votre hebergement), vous dépose où vous le souhaitez et vous attend le temps de votre visite, puis vous dépose à un nouvel endroit, jusqu’à ce que vous décidiez de rentrer. On préfère expliquer la démarche car ça nous paraissait assez abstrait la première fois XD On se demandait si le chauffeur nous attendrait vraiment pendant 2h !

Coté Vestimentaire

On on ne savait  pas vraiment à quoi s’attendre en venant en Égypte.

Au final, il faut savoir qu’a vu d’oeil au moins 90 % des femmes sont voilées. Cependant, les touristes ne sont pas plus te dévisager que cela. Soit il a donc adopté des shorts ou pantalons en lin.  Tandis que Océane a mis de longues robes ou de longues jupes,   Sans avoir toujours les épaules couvertes.

Nous n’avons vu que très peu de touristes en shorts et jupes courtes et cela était vraiment dans les lieux très touristique.

La population

Comme expliqué précédemment, nous avons eu detrès bons rapports avec les gérants et employés des auberges dans lesquelles nous avons séjourné. Nous avons trouvé généralement les Égyptiens très accueillant. Dans le tourisme une grande majorité parle très bien anglais.

Nous avons même fait la connaissance d’un jeune égyptien lors d’une balade en félouque sur le Nil à Louxor, et il nous a partagé l’amour de son pays. Il nous a aussi malheureusement expliqué à quel point les touristes ne passaient désormais plus que par des agences pour visiter l’Égypte et que donc l’argent du tourisme ne retombait plus dans les poches des Égyptiens. Cela est vraiment dommage quand on constate à quel point il est facile d’organiser son séjour dans ce pays.

Nous avons aussi passé pas mal de temps avec un chauffeur avec qui nous avons organisé tous nos déplacements à Louxor et malgré le fait qu’il ne parlait pas anglais, nous avons trouvé sa compagnie toujours très agréable.

À aucun moment nous n’avons eu l’impression d’être des pigeons et ne pensons pas nous être fait arnaquer au niveau des prix. Il faut de toute façon toujours négocier et il est important de comprendre que chaque site à visiter revient forcément plus cher à un étranger qu’à un Égyptien car il ne paye pas le même prix d’entrée.

La nourriture

Gourmand comme nous sommes, la nourriture tient toujours une place importante dans nos voyages.

Pour être honnête nous avons eu quelques difficultés à trouver des restaurants que cela soit au Caire ou à Louxor.

Nous avons constaté que la nourriture de base est souvent constituée d’arricot, de galette, de salade et de viande type kofta. Il y a aussi bien entendu le plat traditionnel Koshary Qui peut être différent selon les restaurants mais reste un mélange de riz de pâtes avec différentes herbes et une sauce tomate. À chaque fois le plat coûté entre un et deux euros était très copieux nous avons beaucoup aimé. Toutes nos adresses seront à retrouver dans un prochain article consacré plus précisément à nos excursions au Caire et à Louxor.

L’envers du dÉcor

Bien entendu comme dans n’importe quel pays tout n’est pas rose.

Comme expliqué précédemment il y avait certains regards insistants sur Océane ce qui nous a mis assez mal à l’aise parfois.

De plus le manque de considération pour l’environnement est assez flagrant en Égypte. Bien que certains égyptiens tentent de se battre pour la sauvegarde de leur pays, le gouvernement ne met visiblement pas tout en place pour que cela soit possible. Nous avons constaté à plusieurs reprises qu’il n’y avait pas de poubelles dans les rues et n’avons jamais vu de ramassage. La population jette donc souvent ses déchets dans la rue. Le Nil empathie donc grandement et est à certains endroits totalement asséché est recouvert d’ordures. Cela détériore le paysage ce qui est navrant quand on imagine la beauté que cela pourrait être.

De la même façon Le Caire est l’une des villes les plus polluées du monde et le nuage de poussière et de pollution qui la recouvre fait qu’on ne voit rien à 10 mètres. On a vite eu la voix enrouer et on a vu la différence en arrivant à Louxor.

Nos conseils

Avant de partir en Egypte, nous nous sommes renseigné et vous livrons les infos de base et quelques tips !

⇒ 1h de décalage horaire par rapport à Paris en Hiver
1 € = 21 Livre EGP
⇒ Ne pas prendre le Bus (trop de pickpocket)
⇒ Faire attention, il n’y a pas toujours le nom des rues écrits (merci Maps Me)
⇒ Respecter les coutumes vestimentaires du pays si vous ne voulez pas qu’on vous regarde de travers.
⇒ Ambassade de France au Caire : 29 av. Charles de Gaulle, BP 1777, Guizeh – Numéro d’urgence 00 202 35 67 33 10

Au final, on ne comprend vraiment pas pourquoi il y a toute cette angoisse autour de l’Egypte. Bien entendu, nous étions nous-mêmes assez angoissés avant d’y aller mais sur place nous avons oublié toutes nos peurs. Surtout après tout ce qu’il s’est passé à Paris on voit bien qu’il peut y avoir des attentats n’importe où. Les seules angoisses que nous avions été de nous faire arnaquer et au final nous avons toujours négocié et tout s’est très bien déroulé.

On vous encourage donc grandement à aller en Égypte surtout si comme nous vous avez ce rêve de voir autant de monuments millénaires aussi bien conservés.

 

Publié par

Soon The Road

Soon the road c’est une histoire d’amour, celle d’Océane et Souhel, deux fous de voyage qui se sont bien trouvés. Nous partageons avec toi nos récits de voyage, nos astuces et nos coups de coeur, dans l’espoir de pouvoir t’aider à préparer tes futurs aventures et de te faire un peu voyager à travers les nôtres.

11 réponses sur « Voyager en Égypte est-ce safe ? »

    1. Avec grand plaisir ! On peut comprend car à chaque fois qu’on parle de ce pays dans les médias c’est souvent négatif, il faut simplement être curieux et avoir la volonté de se faire sa propre opinion 😊

      J'aime

  1. L’Egypte fait partie des pays que j’ai le plus envie de visiter ! Voir les pyramides et visiter Louxor ça a vraiment dû être magique. Cet article est vraiment complet, merci à vous ! 🙂

    J'aime

    1. Ah super vous allez adorer ! L’idéal doit être en novembre il fait chaud 27 à peu près mais pas trop. L’été de mai à septembre il fait vraiment très très chaud. Nous y sommes allés en décembre il fait très beau la journée mais plus frais le soir 20 degrés a peu près 😊
      Ravi que l’article vous plaise, les autres suivront très vite !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s