Van Life en Australie

Après avoir découvert les points les plus touristiques de l’Australie, Sydney, Melbourne, Uluru, Perth ou encore la Great Ocean Road, cela faisait un moment que l’on souhaitait parcourir ce vaste pays à bord d’un van et c’est désormais chose faite ! Mais cela demande un minimum d’organisation. Afin d’éviter aux autres de faire les mêmes erreurs que nous, nous vous livrons ici quelques conseils, bien que n’étant en aucun cas des experts…

🚐 Louer ou acheter un van telle est la question

L’achat pour le long terme

Il n’a jamais été question pour nous d’acheter un van, notre voyage en Australie ne durant qu’un mois.

Il est d’ailleurs généralement conseillé d’acheter un van, si vous comptez rester au minimum 3 mois sur place (temps qui correspond au visa touriste gratuit) pour une question de ratio.

Lorsque l’on achète un van il faut penser :

  • À l’assurer, on ne sais jamais ce qui peut arriver,
  • À la revente, si on ne veut pas perdre l’argent investi,
  • Aux coûts d’entretien et de réparation surtout si l’on souhaite un bas prix et qu’on risque donc d’acheter un van âgé.

Tout ça pour vous dire que les choses ne sont pas si simples et qu’un van à 2000€ c’est certe pas très cher, mais il faut bien prendre en compte tout ce qui va autour.

Nous ne voulons pas du tout décourager ceux qui souhaitent sauter le pas, bien au contraire, mais nous pensons qu’il faut vraiment y réfléchir à deux fois !

Où louer son van

On vous conseille tout d’abord de vous rendre sur le site : motorhomerepublic.com, il s’agit d’un site comparatif, qui vous met en relation avec des agences de location, comme Britz ou Apollo, les plus connues.

Le site est très bien fait, couvre de nombreuses agences et compte pas mal de filtres pour vous aider à cibler au mieux vos recherches.

Problème : Le seul hic, c’est que motorhomerepublic, ne tient pas assez à jour ses recherches et proposent souvent des van/camping-car… qui ne sont déjà plus disponibles… Nous avons rencontré quatre fois le cas !

Le service d’aide est pas mal au téléphone, mais beaucoup moins par e-mail, car ne répond pas toujours… et quand vous faites votre résa le weekend vous pouvez avoir jusqu’à 48H d’attente avant d’obtenir une réponse.

Donc motorhomerepublic, oui, mais pas pour ceux qui réservent au dernier moment, comme ce fût notre cas…

Si c’est aussi le votre, on vous conseille de faire tout de même un tour sur ce site de comparateur, puis de vous rendre directement sur le site d’une agence (qui revient souvent dans vos recherches) pour nous ce fût Apollo !

Choisir le bon van

Il faut savoir qu’il existe de nombreuses sortes de vans proposées :

  • Des voitures type espace, aménagés avec un lit et quelques rangements,
  • Des camper-vans simples et pratiques (comme le notre),
  • Des vans avec un lit sur le toit, l’espace salon-cuisine reste donc totalement libre,
  • De véritables maisons roulantes avec tout le confort possible (toilettes, douches…), ce qu’on appelle souvent des vans/camping-cars autonomes.

Dans notre cas nous avions plusieurs critères :

  • Un van de moins de 5 ans
  • Un frigo
  • Un réchaud
  • La literie incluse

Réservant à la dernière minute nous avons dû faire l’impasse sur l’âge du van.

On nous en a proposé un qui avait plus de 325.000km au compteur, c’est vous dire… Mais malgré nos premières inquiétudes, notre petit Luke a très bien fait le job et nous n’avons jamais eu de problème.

Le fait que le cuisine-salon-chambre ne soit qu’une seule et même pièce ne nous a pas dérangé. Ayant voyagé dans le sud-ouest australien en janvier, le soleil n’a cessé de briller et nous avons toujours mangé dehors sur nos petites chaises ou pique-niqué sur la plage ou les airs de repos… Bref on a déplié le lit et on l’a laissé comme ça pendant tout le voyage.

Nous avons donc bien obtenu un van avec un réchaud, mais dont on ne s’est jamais servit car les flammes étaient à l’état embryonnaires (impossible de chauffer de l’eau…)
Le frigo
nous à plus que servi. Il faut savoir que dans ce cas, le van doit être brancher, tout les trois jours pour recharger les batteries du frigo (même si on a eu l’impression qu’on aurait pu tenir bien plus longtemps) sur une prise spéciale, qu’on trouve dans les campings.

Mais il est tout à fait possible de voyager sans frigo en faisant des courses plus régulièrement.

🛋 Organiser l’intérieur de son van

Pour plus de confort

Le confort était ce qui nous « angoissait » le plus. On avait un peu peur de dormir sur une planche en bois avec deux duvets pendant tout notre road trip. Au final, Luke nous a été livré avec un bon gros matelas, une couette, deux oreillers, des draps… le rêve. On aurait vraiment dû acheter au moins les oreillers et envisagé une couette, dans le cas contraire.

Pour le côté pratique

En laissant le lit déplié en permanence, on avait toute la place nécessaire en dessous pour ranger nos affaires (le coffre étant inexistant car occupé par des placards et le frigo.)

Nous avons donc sorti quelques vêtements, trousse de toilettes etc… et rangé le reste dans nos sacs, qu’on a poussé tout au fond du van ! Bien heureux de ne plus avoir à les faire et défaire (pour ceux qui nous rejoignent, nous sommes en tour du monde ! )

Dans l’idéal on aurait voulu avoir des casiers à mettre sous le lit, mais au final on a toujours rangé le van de la même façon

  • Sac à dos au fond à droite
  • Équipements de cuisine au fond à gauche (oui le van nous a été donné avec de nombreux équipements (passoire, casserole, poêle, grille pain…)
  • Devant nos sacs, un gros sac de courses pour ce qui ne va pas au frigo
  • Devant les équipements de cuisine, les chaises pliantes.

Concernant le coffre :

🛒 Faire des courses quand on fait un road trip

Où, quand, comment ?

Toute ville australienne qui se respecte, compte son Woolworth ou son Coles, l’équivalant de Carrefour et Auchan pour nous. Coles étant peut être un peu moins cher.

Le sud ouest australien est connu pour être plutôt désertique, Perth, sa ville principale est la ville de plus d’un million d’habitants, la plus isolée du monde, la ville la plus proche étant à 2140km.

Cependant, on traverse de petites villes comme Margaret River, Danmark, Albany ou Esperance où on peut faire le plein de ravitaillements et sinon il y a toujours les stations essences 🙂

Attention seulement aux horaires, en Australie les gens se lèvent tôt et les activités nocturnes finissent elles aussi très tôt, on s’est retrouvé plus d’une fois dans des villes fantôme passé 21h, y compris à Perth.

Il faut donc prendre en compte que les magasins ferment tôt entre 16h et 18h et qu’un restaurant peut vous refuser après 21h…

La liste

Nous avons acheté quasiment les mêmes choses tous les 4 à 5 jours pour nous ravitailler, ne pouvant faire des courses trop importantes par manque de place.

  • Un paquet de pain de mie : 1.85$-3$
  • Une brioche 3$
  • Un pot de confiture 2.85-5$
  • Du maïs en boîte de conserve : 1.50$
  • Du thon en boite de conserve : 2.50$
  • Un paquet de pâtes : 65ct/3.90$
  • Du prosciutto : 7$
  • Une plaquette de beurre : 3.50$
  • Un jus : 3.90$
  • Un pack d’eau : 6/7$
  • Un pot de crème fraîche : 3$
  • 4 yaourts : 3/5$
  • Une pastèque : 1.20/kg
  • 5 citrons : 5.90$
  • 4 Tomates : 3$
  • Une barquette de fraises 2$-5$
  • Une bonne pièce de bœuf : 6/10$
  • Une bouteille de moscato rosé 17$
  • Des avocats : 2$ pièce
  • Du gel douche : 3$
  • Du shampoing : 5/10$

C’est prix sont approximatifs car changent du tout au tout, si vous faites vos courses à Perth ou à Margaret River (beaucoup plus chère) mais reflètent plutôt bien ce qu’on a pu constater pendant notre road trip en janvier 2019.

🛏 Où dormir

Le camping sauvage pour les aventuriers

Avant ce road trip en Australie, nous n’avions jamais testé le camping sauvage. Pour tout vous avouer, on était pas vraiment des adeptes du camping tout court XD

On a lu quelques blogs qui en parlaient et on avait assez peur de se prendre une amende car visiblement c’est très courant. Mais dès notre première nuit avec le van, nous avons décidé de dormir tranquillement dans un parking de Perth et donc de passer notre première nuit en camping sauvage.

Puisque cela avait si bien marché on a décidé de recommencer en suivant quasiment toujours le même rouage :

  • Eviter de dormir sur les plages (quand il y a une ville à côté),
  • Privilégier les zones où il y a pas mal de voitures garées, les zones d’habitations…
  • Bien fermer tous les rideaux du van et vider la partie conducteur,
  • Ne plus sortir du van une fois garés où on souhaite dormir,
  • Éviter de faire trop de bruit et d’allumer les lumières.

Nous avons ainsi de suite répété ce système pendant une grande partie de notre voyage en van car le camping sauvage a de nombreux avantages :

  • Économiser des nuits de campings
  • Pouvoir dormir proche des zones qui nous intéresse (parfois les campings sont très excentrés)
  • Ne pas avoir à organiser trop son voyage

Mais il y a aussi des inconvénients bien entendu, car nous n’avons pas toujours dormi très sereinement en camping sauvage. On avait peur d’avoir une amende ou d’être déranger…

Le camping aménager pour plus de confort

Il est très simple de trouver des campings en Australie et cela même au dernier moment, pendant la haute saison. Il faut dire, du moins sur la côte sud-ouest où nous avons voyagé, qu’il y a de nombreux campings !

Trouver des campings :

  • Dans un premier temps, nous regardions sur l’application Camper Mate, qui est gratuite et répertorie en plus des campings payants, des zones de campings gratuites, des toilettes publiques, des pompes à essence…
  • Il y a aussi l’application Wiki Campers qui est payante (environ 5€) et qui répertorie beaucoup plus de campings, mais dont au final on ne s’est jamais servi.
  • Une fois repéré on se rendait sur le site internet du camping qui été indiqué sur l’application ou qu’on cherchait nous même sur un moteur de recherche.
  • On réservait directement sur le site quand c’était possible, une fois sur deux, ou on envoyait un e-mail pour savoir s’il y avait de place.
  • Il est toujours possible de se rendre directement sur place, nous l’avons fait une fois, mais le camping était très bien placé près des plages qu’on souhaitait voir, sinon nous aurions cherché ailleurs, pour ne pas risquer de faire de la route pour rien. Attention la plupart des réceptions de camping ferment entre 16h et 17h !

Les campings en Australie sont variés, on en trouve :

  • des rustiques avec seulement un point d’eau et des toilettes,
  • d’autres avec des barbecues, cuisines équipées et laundry,
  • d’autres encore beaucoup plus luxueux avec piscine…

Nous avons privilégié le deuxième type de camping, car on ne voyait pas d’avantage à payer pour un camping rustique. On trouve les mêmes services en faisant du camping sauvage.

À vrai dire on avait besoin de recharger les batteries de notre van pour conserver notre frigo bien frai et aussi pour charger tous nos appareils. Allez savoir pourquoi les prises du van étaient inutilisables si lui même n’était pas branché…

Nous avons donc alterné environ tous les trois jours entre camping sauvage et camping payant.

🧻 Le matériel indispensable pour camper en Australie

Avant de commencer notre road trip nous avons fait de des courses chez Big W, mais vous avez aussi Kmart dans la même gamme, qui vend toutes sortes de produits, de la cuisine, aux draps en passant par du matériel de bureau ou même de camping.

Nous avons acheté plusieurs essentiels en plus du matériel que nous avions qui nous été plus que nécessaire pendant notre voyage :

  • Éponge
  • Liquide vaisselle
  • Sopalin
  • Pince à barbecue
  • Torchon
  • Serviette de plage
  • Galcière
  • Lampe frontale
  • Boîte type Tupperware
  • Produit anti-moustique
  • Pommade après piqure
  • Crème solaire
  • Après solaire
  • Biafine
  • Chaussure de rivière
  • Masque et tuba

Tout ce matériel nous a bien servit, seulement voyageant en sac à dos nous avons dû nous débarrasser d’une bonne partie… Si vous êtes dans ce cas vous trouverez une Croix Rouge à Perth, mieux vaut ça plutôt que la poubelle.

💰 Parlons bien parlons argent

Combien ça nous a coûté ?

Il faut savoir tout d’abord que nous sommes en tour du monde, nous n’avons donc pas pris de billet depuis la France pour venir en Australie, ce qui a un impact sur le budget.

Au final les campings coutaient à chaque fois entre 20€ et 25€ la nuit pour avoir un site avec électricité, il faut compter moins environ 5€ pour un site sans électricité et plus cher (désolés nous n’avons pas les prix) pour un site correspondant aux véhicules autonomes.

Dans notre cas voici le décompte :

  • 9 nuits en camping = 241€ soit en moyenne 26,7€/nuit
  • 1 nuit à Rottnest Island = 161€/nuit
  • 8 nuit à Perth, en Airbnb = 213€ soit en moyenne 30€/nuit
  • Course + essence + restau + shopping = 1893€ soit en moyenne 70€/jour

Combien ça aurait pu nous coûter ?

On aurait pu faire moins cher si :

  • On avait décidé de ne faire que du camping sauvage, en sacrifiant au bout d’un moment le frigo, peu être au bout de 5 ou 6 jours maximum.
  • Nous aurions dû recharger nos appareils électroniques dans des restaus, bibliothèques municipales…
  • On avait fait aucun excès, shopping, glaces, petits plaisirs gourmands aux courses…
  • On avait pris un van beaucoup plus petit, type voiture aménagée et sans équipement.

Mais trop de sacrifice ce n’est plus des vacances pour nous et les petits plaisirs font aussi partis du bonheur de l’aventure 🙂

Au final

Nous avons adoré cette vie de road trip, on s’est sentis libres d’aller et rester où on voulait, il y a bien sûr eu des moments d’inconfort notamment dans des douches publiques (gelées et sur le trottoir) ou lorsqu’on trouvait le van étroit ou que la nourriture ne nous convenait pas, mais au finale c’est 99% de moments positifs que nous gardons en mémoire.

On vous conseille à 100% le sud-ouest australien pour un road trip, les plages sont magnifiques, il y a énormément de parcs nationaux, il est très facile de faire du camping sauvage et il y a très peu de monde, nous avons toujours eu de la place dans les campings même en réservant 2h avant, en pleine vacances scolaires et avons plus d’une fois eu de magnifiques plages pour nous tout seul !

Une dernière chose, il est tout à fait possible de voyager en tente, en ne faisant bien entendu que des campings payant. Nous avons rencontré de nombreux voyageurs notamment australiens, qui voyageaient ainsi.

Nous espérons que cet article vous servira, comme d’autres nous ont servi auparavant, n’hésitez pas si vous avez des questions, nous y répondrons avec plaisir !

Publié par

Soon The Road

Soon the road c’est une histoire d’amour, celle d’Océane et Souhel, deux fous de voyage qui se sont bien trouvés. Nous partageons avec toi nos récits de voyage, nos astuces et nos coups de coeur, dans l’espoir de pouvoir t’aider à préparer tes futurs aventures et de te faire un peu voyager à travers les nôtres.

5 réponses sur « Van Life en Australie »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s